Améliorer la performance globale grâce aux compétences sociales

Aborder les autres et gérer le déroulement de la relation en tenant compte de ses objectifs personnels et professionnels, de ses partenaires et du contexte, est-ce si simple ?

Améliorer cette aptitude a un effet positif sur le climat des relations, sur l’engagement de nos interlocuteurs, en famille, entre amis ou au travail.

Les entreprises qui en tiennent compte mesurent des effets sur l’image de marque, le climat social et les résultats.

Un article nous est consacré dans le numéro 15 octobre 2016 du bimensuel de Centre Inffo, Inffo-Formation  :

guide-pro-inffo-f-908-competences-relationnelles-redacteur-knock-billy

Atelier du 22 octobre 2015 « Débattre pour échanger ou se battre pour avoir raison » ?

Avez-vous remarqué que nos débats se transforment souvent en joute verbale dont le but est seulement d’avoir raison ?

Nous ne percevons au mieux qu’une partie du réel

Comme souvent, lors du dernier Atelier d’Agilité relationnelle, ce n’est pas apparu tout de suite. Tout se passe comme si[1] une partie de notre fonctionnement se situe juste en dessous de notre conscience.

L’un d’entre nous voulait savoir comment être plus posé, comment parler avec moins d’ardeur.

Déconstruire la perception d’un problème pour mieux le résoudre

2210_Jaques&françois

Ce qui intrigue, c’est la dévalorisation première de la participante qui parlait de sa trop grande « émotivité », de son « manque d’autocontrôle ». Manifestement, et comme beaucoup d’entre nous, elle est capable de s’emporter (et oui, capable), mais comme il me semble qu’elle fait preuve au contraire d’un bon self-control, ma curiosité m’a poussé à chercher à déconstruire la perception de son problème pour l’aider.

Dans le cadre de l’espace de cet article, nous n’allons que survoler ces questions, mais si cela alimente votre propre réflexion, le but sera atteint.

Lire la suite